L'Analyse Bioénergétique et ses applications

Il est important de différencier la «bioénergie», pratique de groupe essentiellement expressive et cathartique, de l' « Analyse Bioénergétique », psychothérapie analytique impliquant également un travail corporel, émotionnel et relationnel donnant lieu à une formation longue sanctionnée par une Certification internationale IIBA.

Si la « bioénergie » rencontre plusieurs contre-indications, l' « Analyse Bioénergétique » n'en rencontre quasiment aucune pour avoir été testée dans de multiples champs d'application psychothérapeutiques et préventifs.

QUELLES POPULATIONS ?

Tout comme la psychanalyse, l'analyse bioénergétique s'est historiquement adressée à l'adulte. Son application s'est étendue aux adolescents et aux enfants (La Faculté de Psychologie de l'Université de Barcelone s'est par exemple spécialisée dans son enseignement sous la direction de Montserrat Costa).

Les groupes d'exercices bioénergétiques, éducatifs et préventifs, s'adressent à l'ensemble de la population. Ils exercent un effet de régulation énergétique, musculaire, cardio-vasculaire, émotionnelle et psychologique. Ils participent à la prévention du stress et à la régulation homéostasique de l'organisme.

Elle s'adresse également avec beaucoup de profit au troisième âge, répondant aux besoins d'activité physique, de stimulation des processus vitaux et de conscience sensori-émotionnelle de vitalisation et d'entretien sensori-émotionnel (des études ont été menées au Brésil sur ce champ d'application, cf. Odila Weigand « Grounding e autonomia, a terapia bioenergética revisitada », Ed. Person, Sao Paulo, 2006).

QUELS MODALITES ?

Il existe plusieurs modalités de pratique, chacune d'elle correspondant à des besoins et des objectifs différents :

  • La thérapie individuelle : séances hebdomadaires d'environ 50 minutes.
  • Le groupe de thérapie : il se pratique en soirées, en week-ends ou en stages de 2 à 5 jours. Il est une ponctuation intensive et favorise un travail relationnel.
  • Le groupe de thérapie conduit par un couple de thérapeutes (un homme, une femme) : il se pratique en stages de 3 à 5 jours. Il permet d'aborder et d'explorer certains thèmes que la relation thérapeutique duelle permet moins facilement d'approfondir (les figures d'attachement de son histoire, les abus sexuels, les violences, etc.).

POUR REPONDRE A QUELS TYPES DE DEMANDES ?

    • La prévention

Les groupes d'exercices bioénergétiques : ils durent 1 à 2 heures, une fois par semaine en soirée en général. Ils permettent le relâchement musculaire (anti-stress), l'énergétisation (anti-fatigue) et la prévention de l'émergence de symptômes (anti-somatisation).

    • La psychothérapie individuelle

L'analyse bioénergétique s'adresse aux divers types de problématiques et de psychopathologies : conflits névrotiques (névroses d'angoisse, phobique, obsessionnelle, hystérique...), déficits narcissiques (absence de sentiment de sécurité, de confiance, d'auto-estime, fragilité de l'identité...), traumas (traumas de la relation d'attachement, traumas physiques, émotionnels, psychologiques), psychosomatisation.

    • La psychothérapie en institution

L'analyse bioénergétique s'adresse également aux problématiques psychotiques, au sein des institutions spécialisées (Services psychiatriques, cliniques). Des études ont montré que de tels patients bénéficiaient largement d'un abord thérapeutique corporel et interactif (Cf. Guy Tonella, « L'émergence de la douleur/souffrance en psychothérapie à médiation corporelle et motrice chez le psychotique », Psychologie Médicale, 21,6, 698-700, 1989 et « Psychothérapie corporelle et psychose », Handbuch der körperpsychotherapie, Ed. Schattauer, 2006).

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE DES RECHERCHES PUBLIEES EN ANALYSE BIOENERGETIQUE

  • DA ROCHA BEZERRA, Djakson : (2003) Analise bioenergetica, Ed. UFRN, Natal, Brésil
  • EHRENSPERGER Thomas : (1991) Psychosomatische medizin und bioenergetische analyse, Ed. Hoffmann-Axthelm, Der Körper in der psychotherapie, Transform, Oldenburg, 156-178
  • GUDA Ulrich : (2002) The efficacy of bioenergetic analysis as a method of psychotherapy, Clinical Journal of the International Institute for Bioenergetic Analysis, Vol. 13, n°1, p 21-55
  • KOEMEDA-LUTZ Margit : (2002) What do human bodies tell us?, Clinical Journal of the International Institute for Bioenergetic Analysis, Vol. 13, n°1, p 77-94
  • SABOYA DE ALMEIDA REGO Beatriz : Looking at physical and relational development from the point of view of what is natural, Clinical Journal of the International Institute for Bioenergetic Analysis, Vol. 13, n°1, p 123-141
  • SABOYA DE ALMEIDA REGO Beatriz : (1997) A pesquiza do APIM - Apoio / impulse, Revista Reichiana n°6, Ed. Summus, Sao Paulo
  • SCHROETER Vincentia : (2002) Role of sensory styles in psychotherapy, Clinical Journal of the International Institute for Bioenergetic Analysis, Vol. 13, n°1, p 95-109
  • TONELLA Guy : (2006), Körperpsychotherapie und psychose, in Marlock G., Weiss H. (Eds), Handbuch der körperpsychotherapie, Stuttgart, New York, Schattauer, 734-740.
  • TONELLA Guy, JACOMINI Virginie, GIRARD Martine, GRANIER François, et ESCANDE Michel : (1989), L'émergence de la douleur/souffrance en psychothérapie à médiation corporelle chez le psychotique, Psychologie Médicale, Vol.21, n°6, 698-700.
  • VENTLING D. Christa : (2002) Efficacy of bioenergetic therapists and stability of the therapeutic results, Clinical Journal of the International Institute for Bioenergetic Analysis, Vol. 13, n°1, p 57-75
  • VENTLING D. Christa : (2004) Patients with eating disorders: bodies without vibrance, Clinical Journal of the International Institute for Bioenergetic Analysis, Vol. 14, n°1, p 87-104
  • VENTLING D. Christa, GERHARD Us : (2000) Zur Wirksamkeit bioenergetischer psychotherpien und stabilität des therapieresultats: eine retrospektive untersuchung, Psychotherapeut, 45, p. 230-236
  • WEIGAND Odila : (2006) Grounding e autonomia, Ed. Person, Sao Paulo

Back to top