Faite une recherche ...

Faite une recherche parmi les documents (items) en utilisant au choix, le champs "tout en un" qui cherchera votre mot dans toutes les parties décrivant un document, ou via le champ "Tag" (Mot-clef) - choix multiple possible, ou encore par l'initiale du début du titre.

Tag

Recherche tout en un

Titre A-Z

# a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Robert FAURY ©   CBT, membre du CFAB

Conférence pour Carrefours & Médiations (CARMED), Mai 2010, Toulouse

Thématique du XVII ième Carrefour Toulousain : Violences Froides / Violences chaudes

Carmed_Rencontres_2010 Pourquoi tant de mépris si souvent affiché vis à vis de la pulsion agressive ? Si celle-ci existe au plus profond des gènes de chaque être vivant, du plus rudimentaire comme l'amibe au plus développé comme l'homme, c'est bien qu'elle doit avoir son utilité dans la survie des espèces et dans la perpétuation de la vie elle-même.
L'être humain souhaite s'élever au-dessus de la nature, soit ! Pour autant, peut-il se dispenser, renier ou renoncer à cette pulsion agressive sans se mettre en danger ? Ne doit-il pas plutôt, tout en restant relié à sa nature, éduquer cette pulsion afin de lui donner une visée constructive et structurante, tant dans une dimension individuelle que sociale ?
De quels outils dispose alors le thérapeute psycho-corporel pour permettre cet apprentissage et comment peut-il les utiliser ?

...

 

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français
jeudi, 14 mai 2015 15:22

Une mémoire pour le corps

Guy TONELLA

Publié dans « Réminiscences : Entre mémoire et oubli ... », Joïce AÏN (Ed.), Edition Eres, 2010 ©
Ouvrage collectif dirigé par Joyce AÏN, avec la participation de : Bernard GOLSE, Borris Cyrulnik,Guy TONELLA, Bustany P., Lejeune A., Lemarquis P., Maiello S., Marc O., Marc V., Miegnant I., Ostermann G., Pape V., Zajde N. 
Reminiscences_Couv

Freud parlait d’ « amnésie infantile ». Certes, nous ne pouvons pas nous souvenir de notre petite enfance en faisant appel à des représentations sémantisées, encodée dans des images et des mots, mais notre petite enfance se rappelle à nous en s’actualisant constamment dans le présent sous forme corporelle, comportementale, interactionnelle. Notre système limbique, notre hippocampe, se souviennent et racontent nos premières années. Comment ? Sous forme non verbale, comportementale et interactionnelle.

 

 

 

...

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français

L'engagement mutuel thérapeute / patient dans ... la régulation émotionnelle et la réparation du Soi

Guy TONELLA  ©

Conférence lors des Journées Francophones d'Analyse Bioénergétique, à Bruxelles en 2009
Publié dans : Le Corps et l'Analyse*, Vol. 11, 2010
*Revue des Sociétés francophones d'Analyse Bioénergétique

 

CorpsEtAnalyse_SoiInteractifDans cette présentation, je souhaiterais montrer que les pathologies préverbales, et particulièrement les structures schizoïdes, orales, états limites, psychopathiques et narcissiques, se sont construites à partir d’états de vitalité et d’états émotionnels dysrégulés. Cette dysrégulation est inscrite dans la mémoire implicite, et s’actualise dans le processus thérapeutique sous forme de « procédures » relationnelles affectivo-sensori-motrices. Cette dysrégulation devient de fait l’objet même du processus thérapeutique. La fonction thérapeutique est alors décrite comme fonction régulatrice, impliquant le thérapeute dans sa propre subjectivité, dans ses propres éprouvés corporels, dans ses capacités interactives et dans ses capacités réparatrices. La relation thérapeutique qui permet d’atteindre de tels objectifs n’est plus de nature « analytique » mais de nature « intersubjective ».

...

 

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français

L'Implication affective et corporelle du psychothérapeute : Nécessaire ? Avec qui ? Pourquoi ?

Guy TONELLA  © 2010

Présentation proposée lors d'une conférence du CFAB, Toulouse, Avril 2010

 

Conf_CFABCes questions correspondent à des préoccupations que nous avons tous aujourd’hui, psychothérapeutes, toutes Ecoles confondues.
Liée à l’évolution de la structure sociale et des valeurs sociales,  la psychopathologie préœdipienne, préverbale, tend à occuper aujourd’hui le devant de la scène. Elle est axée autour des questions d’identité (qui suis-je ?), de déficit narcissique (manque d’auto-sécurité, d’auto-confiance et d’auto-estime) et de trauma préverbal (s’être senti précocement désavoué dans son être, dans sa subjectivité naissante). La demande en psychothérapie a évolué de « pouvoir comprendre » à « pouvoir être et pouvoir faire ». Ces questions impliquent les fondements du Soi, dans ses racines corporelles, émotionnelles et intersubjectives.

Nous sommes donc confrontés à ce qui a manqué au Soi en construction pour que ce Soi existe, puis qu’il sache faire, enfin qu’il sache penser afin de donner un sens à la vie. Exister, faire, penser. Cela semble si simple ! Et pourtant cela suppose un processus lent, complexe, semé d’embûches.

...

 

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français
jeudi, 14 mai 2015 15:17

Des mémoires pour le corps

Guy TONELLA  © 2010

Présentation proposée lors d'une conférence à la SABERJ, Rio de Janeiro, Brésil, 27 Octobre 2010

 

rio_janeiro_2010La pratique de la psychothérapie ne peut se passer du concept de mémoire. Identité, passé-présent-futur, conscience et prise de conscience, transformation et changement dépendent des réminiscences, des souvenirs, des rappels en mémoire.

 

  

...

 

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français
jeudi, 14 mai 2015 15:16

Le narcissisme

Le narcissisme : un déficit primaire ? La réaction caractérielle de l'enfant utilisé ? L'identification progressive à une culture d'images et de pouvoir ?

Guy TONELLA  © 2010

Présentation proposée lors d'une conférence de l'IIFAB, Rome, Octobre 2010

 

Conf_IIFAB_RomaRappelons brièvement le mythe de Narcisse. Un garçon nommé Narcisse, très beau, dédaigne le désir et l’amour des autres. Voyant un jour sa propre image reflétée sur l’eau, il en devient amoureux, devient amant de lui-même, et finit par se tuer.
Ce mythe introduit à la fois le « narcissisme primaire » et le « narcissisme secondaire », tels que Freud les a différenciés.

 

  

...

 

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français

Back to top