Faite une recherche ...

Faite une recherche parmi les documents (items) en utilisant au choix, le champs "tout en un" qui cherchera votre mot dans toutes les parties décrivant un document, ou via le champ "Tag" (Mot-clef) - choix multiple possible, ou encore par l'initiale du début du titre.

Tag

Recherche tout en un

Titre A-Z

# a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

L'Implication affective et corporelle du psychothérapeute : Nécessaire ? Avec qui ? Pourquoi ?

Guy TONELLA  © 2010

Présentation proposée lors d'une conférence du CFAB, Toulouse, Avril 2010

 

Conf_CFABCes questions correspondent à des préoccupations que nous avons tous aujourd’hui, psychothérapeutes, toutes Ecoles confondues.
Liée à l’évolution de la structure sociale et des valeurs sociales,  la psychopathologie préœdipienne, préverbale, tend à occuper aujourd’hui le devant de la scène. Elle est axée autour des questions d’identité (qui suis-je ?), de déficit narcissique (manque d’auto-sécurité, d’auto-confiance et d’auto-estime) et de trauma préverbal (s’être senti précocement désavoué dans son être, dans sa subjectivité naissante). La demande en psychothérapie a évolué de « pouvoir comprendre » à « pouvoir être et pouvoir faire ». Ces questions impliquent les fondements du Soi, dans ses racines corporelles, émotionnelles et intersubjectives.

Nous sommes donc confrontés à ce qui a manqué au Soi en construction pour que ce Soi existe, puis qu’il sache faire, enfin qu’il sache penser afin de donner un sens à la vie. Exister, faire, penser. Cela semble si simple ! Et pourtant cela suppose un processus lent, complexe, semé d’embûches.

...

 

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français

Back to top