Relation intersubjective et relation analytique : leurs différences et leurs spécificités

Guy TONELLA  ©

Conférence lors des Journées Francophones d'Analyse Bioénergétique, à Paris en 2010
Publié dans : Le Corps et l'Analyse*, Vol. 12, 2011, p.113-140
*Revue des Sociétés francophones d'Analyse Bioénergétique

CorpsAnalyse-Vol12-Automne2011L’évolution actuelle des pratiques thérapeutiques intervient dans un contexte marqué par :
(1) les observations directes de la relation mère-bébé : elles portent entre autres sur les propriétés du système d’attachement permettant le développement structurel et fonctionnel du Soi préverbal ;
(2) les investigations neurobiologiques : elles concernent la maturation fonctionnelle du cerveau, les spécificités du cerveau droit et du cerveau gauche et l’existence de mémoires spécifiques, implicite procédurale et explicite sémantique ;
(3) l’évolution conjointe du modèle social et des formes psychopathologiques montrant une croissance progressive des pathologies préverbales traumatiques et de déficit narcissique.

En quoi ces paramètres sont-ils susceptibles de modifier la conception de la relation thérapeutique, historiquement fondée sur la « technique analytique » ? En quoi promeuvent-ils une autre modalité relationnelle répondant aux problématiques préverbales : la « relation intersubjective » ?

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de cet article en PDF :

Publié dans Articles en Français

Back to top